Stratégie de financement de la santé pour une couverture universelle

From Burkina Faso ONSP

Jump to: navigation, search

Le scénario d’extension de l’AMU retenu est la couverture de la population en 2020 soit: 100% de personnes indigentes (10% de la population); 100% des enfants de moins de cinq ans, 100% du secteur formel et de 30% du secteur informel non pauvre. Ce scénario sera réajusté en fonction du retard accusé dans l’opérationnalisation de l’AMU

D'autres mesures ont été prises, telles que la mobilisation des finances intérieures, la perception des impôts ou la contribution du financement de la santé par les budgets gouvernementaux, les mesures prises pour faire face aux inefficacités des dépenses des gouvernements et des donateurs. Un panier de soins large regroupant l’ensemble des prestations disponibles au Burkina Faso a été adopté en juin 2015. Ce panier ne prend pas en compte la prise en charge des médicaments et consommables non définis par les textes règlementaires tels la lunetterie, les soins et les interventions de chirurgie esthétique…; évacuations à l’extérieur du pays.

Aussi, la prise en charge des maladies chroniques non transmissibles feront l’objet d’exception aux termes généraux de la prise en charge, avec des aménagements en particulier du ticket modérateur qui pourrait être relevé;

Les prises en charge dans le privé seront négociées par la CNAM sur la base des coûts des soins dans le public, la différence devant être payée par le patient (l’assuré)