Résultats du système de santé

From Burkina Faso ONSP

Jump to: navigation, search

Dans le cadre de la mise en œuvre du PNDS 2011-2020, de la SCADD et des OMD, un dispositif de suivi et d’évaluation a été mis en place. Ce dispositif est organisé autour du comité de suivi du PNDS et des commissions thématiques. A cet effet, un plan de suivi a été élaboré. Il définit les indicateurs de résultats qui permettent de mesurer périodiquement le niveau de réalisation des actions programmées.

Le rapport 2016 de l’évaluation à mi-parcours du PNDS 2011-2020 a fait ressortir les résultats atteints au cours de la période 2011-2015. Entre autres résultat, on peut noter des progrès en termes de réduction de la mortalité maternelle, infantile, juvénile et infanto-juvénile. De 2010 à 2015, le taux de mortalité des enfants de moins de 5 ans est passé de 129%0 à 81,6%0, le taux de mortalité néo-natale est passé de 28%0 à 23,2 %0, la mortalité infantile de 65%0 à 42%0 et la mortalité juvénile de 68 à 40,7%0. Le ratio de mortalité maternelle est passé de 341 pour 100 000 naissances en 2010 à 330 pour 100 000 naissances en 2015. Cette progression n’a pas permis d’atteindre ni la cible fixée par les OMD ni celle de la SCADD. Le niveau de fécondité reste élevé avec un indice synthétique de fécondité qui est passé de 6 en 2010 à 5,4 en 2015.

Le taux de létalité du paludisme grave des enfants de moins de 5 ans et des femmes enceintes est passé respectivement de 3% en 2011 à 1,4% en 2015 pour une cible < 1% et de 0,4% en 2011 à 0,2% en 2015 pour une cible < 1,12%.

Concernant la propagation du VIH/SIDA, le Burkina Faso est sur une bonne trajectoire avec l’atteinte de cibles de certains indicateurs. En effet, la prévalence du VIH/ SIDA dans la population âgée de 15-24 ans, de 7,17% en 1997 pour une cible de 0,77% en 2015, a enregistré, selon les résultats de l’EDS 2010, un taux de prévalence du VIH de 0,3% dans la population de 15-24 ans ce qui dénote de l’atteinte de la cible depuis 2010.