Réglementation, suivi et évaluation

From Burkina Faso ONSP

Jump to: navigation, search

Dans le cadre de la mise en œuvre du RSI, le Burkina a réalisé plusieurs activités dont les principales sont : La nomination d’un point focal RSI au niveau national ; L’adoption le 31 décembre 2012 d’un décret en conseil de Ministres portant création, attributions, composition et fonctionnement de comités de coordinations de la mise en œuvre du RSI(2005).

La mise en place de comités de gestion des épidémies (CNGE) par arrêté interministériel ; Le gouvernement est dans la dynamique de mise en place de l’assurance maladie universelle. Le ministère de la santé à travers la DAF exécute les différents budgets mis à sa disposition par le ministère en charge des finances. Ce budget intègre la contribution des PTF. Les dépenses d’investissement occupent une grande part du budget alloué au ministère. Les organes en charge du suivi au moment de l’adoption du PNDS 2011-2020 étaient le Conseil supérieur de la santé (CSS), le Comité national de suivi du PNDS (CNS/PNDS) et ses démembrements les commissions/groupes thématiques du PNDS, les comités régionaux de suivi du PNDS (CRS/PNDS), le Secrétariat permanent du PNDS (SP/PNDS), les conseils de santé de districts. Les principaux instruments de suivi du PNDS ont été la revue sectorielle et l’évaluation à mi-parcours du PNDS selon la méthodologie Joint Assesment of National Strategy (JANS) faite en 2016. Au cours de cette première moitié du PNDS 2011-2020 et selon les orientations de la SCADD, le Comité national de suivi du PNDS (CNS/PNDS) a été désigné pour jouer aussi le rôle de Cadre Sectoriel de Dialogue (CSD). Le but poursuivi était de renforcer le suivi de la mise en œuvre de la Politique nationale de santé et le dialogue entre le gouvernement et les partenaires de la santé. Depuis 2012, le processus de revue du secteur de la santé est en phase avec celle de la Stratégie de croissance accélérée et de développement durable (SCADD 2011-2015) avec la réalisation d’une revue à mi-parcours et une revue annuelle. Ces revues annuelles ont permis d’évaluer la performance du système national de santé à travers l’examen analytique de l’état d’exécution des mesures sectorielles et des recommandations ainsi que le niveau d’atteinte des indicateurs du PNDS et de la SCADD. Un rapport sectoriel de performance de la mise en œuvre du PNDS a été produit chaque année et ainsi qu’un rapport sectoriel de performance dans la mise en œuvre de la matrice sectorielle. Une plus grande harmonisation entre les indicateurs de suivi de la matrice sectorielle et les indicateurs de suivi du PNDS permettrait de produire un seul rapport. Ces revues ont été également l’occasion d’actualiser les priorités du secteur pour l’année en cours et d’identifier celles pour la prochaine période triennale. La participation de la revue est ouverte aux PTF, à la société civile, au secteur privé et aux autres Ministères qui interviennent sur les déterminants de la santé. Les six commissions thématiques du PNDS, ont mieux fonctionné suite a la mise en place d’un mécanisme de motivation à partir de 2014. En mars 2016, toutes les commissions ont produit une contribution pour alimenter l’analyse de l’évaluation mi-parcours du PNDS. Les CRS et les Conseils de santé de districts se sont régulièrement réunis. Le SP/PNDS a été supprimé en cours d’exécution de la première moitié du PNDS et son rôle reparti entre quatre directions de la DGESS (DESC, DSS, DFP, DPPO) sous la coordination du DGESS.