Mortalité et cause de décès

From Burkina Faso ONSP

Jump to: navigation, search

Les données du RGPH montrent qu’en 2006 environ 12 individus meurent annuellement sur 1000 habitants dénombrés. Selon le sexe, on remarque que le taux brut de mortalité chez les hommes (12 ‰) est sensiblement plus élevé que chez les femmes (11,3‰). Selon l’OMS, la proportion de décès liés aux maladies transmissibles est en nette augmentation, passant de 57,57% en 1990 à 64,97% en 2010. Quant à celle liée aux maladies non transmissibles, elle demeure élevée malgré le fait qu’elle soit passée de 33,69% à 26,16%). Proportion (%) des principales causes de décès.PNG

Figure 2: proportion (%) des principales causes de décès des maladies transmissibles, des MNT et les blessures et violences au Burkina Faso

De 2010 à 2015, le paludisme grave demeure la première cause de décès dans les centres médicaux et les hôpitaux. En effet, en 2015, il représente 23,9% des causes de décès, suivi de la malnutrition aigüe sévère (6,2%) et des infections des nouveaux nés (5,2%).

Tableaux 5: Les dix (10) principales causes de décès dans les centres médicaux et les hôpitaux en 2010 et 2015
2010 2015
Rang Pathologie Proportion Rang Pathologie Proportion
1 Paludisme grave 23.9 1 Paludisme grave 23.9
2 Autres affections périnatales 8.4 2 Malnutrition aigue sévère 6.2
3 Anémies 4.6 3 Infection du nouveau-né 5.2
4 Péritonites 3.7 4 Anémie 4.8
5 Sida 3.0 5 Pneumopathies 4.7
6 Maladies Vasculo-cérébrales 2.5 6 prématuré 4.2
7 Marasme 2.1 7 insuffisance cardiaque 2.2
8 Pneumonie 2.1 8 maladies casculo cérébrales 2.1
9 Trauma cranien 2.1 9 sida 1.8
10 Insuffisance rénales chroniques 2.1 10 insuffisance rénale chronique 1.4

Source : tableaux de bord 2010 et 2015