Charge de la maladie

From Burkina Faso ONSP

Jump to: navigation, search

Le profil épidémiologique du pays est marqué par une morbidité élevée due aux endémo-épidémies et à l’augmentation progressive des maladies non transmissibles. En effet, selon l’EMDS 2015, le taux de morbidité est de 10% dans la population générale. Les principales maladies d’importance en santé publique demeurent le paludisme, les infections respiratoires aigües, la malnutrition, le VIH/Sida, les IST, la tuberculose, les maladies non transmissibles ainsi que les maladies tropicales négligées. La prévalence des maladies non transmissibles reste élevée comme l’atteste l’enquête STEPS réalisée en 2013 qui donne une prévalence de 17,6 % pour l’HTA et de 4,9 % pour le diabète.

Tableau 7:principaux motifs de consultations dans les formations sanitaires en 2015 au Burkina Faso
Formations sanitaires de base Centres médicaux et centres hospitaliers
Nosologies Total Porportion (%) Nosologies Total Porportion (%)
Paludisme 7 600 068 48.0 Paludisme 701 570 30.6
Infection respiratoires aigues 3 041 524 19.2 Bronchite 102 493 4.5
Plaies 443 849 2.8 Pneumophatie 94 297 4.1
Affection de la peau 409 687 2.6 Parasitoses intestinales 69 979 3,1
Parasitoses intestinales 394 380 2.5 Plaies 61 519 2.7
Diarrhées non sanguinolentes 361 297 2.3 Carie dentaire et complication 51 109 2.2
Dysenterie 288 109 1.8 Fièvres typhoïdes & paratyphoïdes 36 696 1.6
Ulcère de l’estomac 201 698 1,3 Anémies 35 560 1.6
Conjonctivites 176 950 1.1 H.T.A. 35 184 1.5
IST 154 088 1.0 Conjonctivites 33 387 1.5

NB: Non compris les données du CHU-YO ; Source : tableau de bord, 2015


Dans les formations sanitaires de base, 15 841 712 consultations ont été enregistrées en 2015. Parmi elles, 48,0% sont imputables au paludisme suivi des infections respiratoires aigües (19,2%). Dans les centres médicaux et les centres hospitaliers, le paludisme demeure le principal motif de consultation avec une proportion de 30,6% suivi des bronchites (4,5%) et des Pneumopathies (4,1%). Chez les enfants de moins de cinq (5) ans, le paludisme et la pneumonie constituent les deux principaux motifs de consultations dans les formations sanitaires de base avec des proportions respectives de 53,8% et 15,8% en 2015. Dans les Centres médicaux et dans les centres hospitaliers, en plus du paludisme (42,1%) qui occupe le premier rang, le deuxième et le troisième rang sont occupés respectivement par les bronchites (8,1%) et les pneumopathies (7,0%).


Tableau 8:Principaux motifs de consultations dans les formations sanitaires en 2015 chez les moins de 5 ans au Burkina Faso
Formations sanitaires de base Centres médicaux et centres hospitaliers
Nosologies Total Porportion (%) Nosologies Total Porportion (%)
Paludisme 3 423 649 53,8 Bronchite 52 998 8.1
Broncho-pneumonies 310 908 4.9 Pneumopathie 45 707 7.0
Diarrhées non sanguinolentes 266 844 4.2 Anémies 20 903 3.2
Rhinopharyngite 155 691 3.2 Parasitoses intestinales 18 041 2.7
Affection de la peau 155 691 2.4 Malnutrition aigüe sévère 12 928 2.0
Dysenterie 120 596 1.9 Otites moyennes aigues 10 471 1.6
Malnutrition aigue 107 808 1.7 Entérites & colites non infect. 10 064 1.5
Parasitoses intestinales 94 027 1,5 Conjonctivites 9 704 1.5
Conjonctivites 74 156 1.2 Dysenterie amibienne 9 539 1.2

NB: Non compris les données du CHU-YO Source : tableau de bord, 2015